logo

© 2023 AIDES ONG GOMA | DIGITAL FACTORY

Goma : Le HCR en partenariat avec AIDES et la CNR forme 19 relais/volontaires communautaires pour remonter les informations des réfugiés vivant dans leurs quartiers

Rapprocher les réfugiés urbains vivant dans les différents quartiers de la ville de Goma  de prestataires des services (AIDES, CNR et le HCR) tel est l’objectif de la formation de ces 19 relais communautaires par le HCR en partenariat avec AIDES et la CNR.

Après avoir noté que certains réfugiés ne sont pas informés des services disponibles qu’offrent la CNR, le HCR et son partenaire social(AIDES), ayant reçu plusieurs doléances des réfugiés, sur le fait qu’il est import d’avoir plus de moyens de communication entre ces derniers, le HCR, la CNR et son partenaire social.  Il s’est avéré important d’élargir les canaux de communication dans tous les quartiers où habitent les réfugiés et demandeurs d’asile à Goma notamment, par la mise en place d’un réseau de volontaires des réfugiés. Ces 19 relais ont pour mission de mieux accompagner les autres réfugiés vivant dans leurs quartiers, remonter les informations provenant de la CNR/AIDES/ ou du HCR et vice versa.

Pour le président du comité des réfugiés urbains NURUBURUNDI RENE, cette nouvelle approche leur permettra de  servir de pont entre la communauté réfugiée et les prestataires de services mais aussi va aider son comité composé de 10 membres d’être très efficace.

 « Je remercie nos partenaires le HCR, AIDES et la CNR pour cette vision qu’ils ont eu, celle d’élargir le comité des réfugiés avec les relais communautaires. Vu l’expansion de la ville, le comité composé de 10 membres ne pouvait plus couvrir tous les quartiers de la ville avec efficacité.

Cet élargissement au travers les relais communautaires va nous permettre de connaître les difficultés des réfugiés en temps réel et les canaliser à qui de droit. Cela nous permettra également d’aller vers les solutions durables telles qu’envisage le HCR.

Et de rappeler à ces pairs volontaires à bien jouer leur rôle afin d’atteindre des bons résultats.

 « Ils doivent s’inscrire dans la vision du comité. Ils doivent sensibiliser les réfugiés sur leurs droits et devoirs, mais surtout leur donner des informations vraies et vérifiables »

Cette initiative, rentre dans la matérialisation de l’approche communautaire prônée par le HCR et vise à renforcer la résilience des personnes relevant du mandat en réponse aux problèmes de protection qu’ils rencontrent.

Signalons que la ville de Goma abrite près de 3000 réfugiés et demandeurs d’asile qui sont répartis dans les différents quartiers.

Gaston K. Mungumwa/Communication AIDES

Partager:

Activités